Pas envie de faire un “marketing lourdingue”

C’est la phrase qu’une connaissance m’a partagée en vocal.

J’ai trouvé ça intéressant et ça m’a donné l’idée de partager ça avec vous.

C’est quoi au juste un marketing lourdingue ?

Je ne sais pas trop !

J’imagine que c’est surtout une question de perceptions, qui viennent peut-être de ces points :

– Être dans le flou sur quoi proposer exactement et à qui

– Croire qu’on va déranger

– Ne pas avoir envie de proposer son offre

– …Et donc faire peu, voire pas de vente

– La prochaine fois, on essaiera de se faire violence pour forcer et… “faire du marketing lourdingue” 🙂

Sauf que.

Cette sensation de marketing lourdingue, ce n’est pas le vrai problème.

Simplement la confirmation qu’il y a un petit grain de sable dans la chaussure.

Et souvent (toujours, en fait) ca va se jouer sur les bases :

Être un maximum clair sur ce qu’on offre – quoi, pourquoi, à qui

Avoir une telle certitude que ce qu’on propose va transformer l’autre !

Ces bases là ?

Trop souvent négligées.

Boudées.

Survolées.

Ca me fait penser à ceux qui enchainent les pseudo-régimes pour perdre du poids alors qu’un bon début serait peut-être de :

– Boire plus d’eau et moins de soda

– Faire un chouïa plus d’activité physique

– Manger moins et mieux

Ce n’est pas sexy.

Ça ne vend pas du rêve.

C’est simple mais pas facile (et on préfère tous la facilité).

Mais ca marche.

Quand vous avez ça ?

Vous avez une immense envie de communiquer sur votre offre !

Vous êtes enthousiaste !

C’est fluide et agréable !

Et on peut parler stratégies et optimisations.

Ces points-là ?

Je les traite en priorité dans mon accompagnement Croissance & Flow.

Car je sais qu’une fois qu’on les a intégrés, ça sera utile pour toute la vie et tous les domaines.

Cet accompagnement s’adresse à celles et ceux qui offrent leur expertise à travers un accompagnement, ont déjà vendu et souhaitent valider avec de l’individuel et de la supervision ce qu’ils ont peut-être survolé dans une formation précédente et insatisfaisante.

Ça a démarré cette semaine et il y a déjà eu des actions jamais faites auparavant, des ventes validées, mais surtout, de la clarté gagnée, de l’envie retrouvée et de belles prises de conscience.

On vous attend 🙂

Alexandre

Construire une offre en s’appuyant sur ses compétences

On entend pas mal de choses sur comment créer une offre.

Et ca peut vite devenir confus quand on ne sait pas exactement qui écouter.

Dans cette rapide vidéo, je vous propose ce qui, à mon sens, rend à coup sûr une offre dont on est fier.e et qu’on a envie de proposer avec enthousiasme.

Quelques points à suivre et à appliquer dès à présent pour s’assurer de viser juste, sans pression et avec plaisir.

Bon visionnage 🙂

Alex

Ton offre a plusieurs cordes ? Super !

Avoir un large champs de compétences, une grande expertise et une longue expérience, c’est super.​
Sauf quand on s’embrouille au moment de délivrer tout ça pour assurer la transformation de notre client.​

Dans cette vidéo, je te partage pourquoi ce point est un vrai-faux problème et comment en tirer le maximum.​

A toi de jouer !​

Alexandre​

3 points rapides et basiques pour mieux te positionner sur ton marché

Souvent on oublie les bases.

C’est balo.

Parce que les bases… c’est qui fait que la suite va fonctionner… Ou pas.

Les bases, moi j’aime bien.

Quand c’est en place, on peut s’amuser plus, et donc devenir plus inspirant et attirant.

Dans cette vidéo, je partage 3 points que je vois trop souvent négligés.

Encore une fois, c’est balo.

Fais toi cette faveur :

Regarde cette vidéo et vois ce que tu peux changer dès à présent.

Pour le meilleur, c’est garanti.

Alexandre

Comment éviter le marketing chiant et forcé

Vous me direz ce qu’est pour vous un marketing lourdingue.

De mon côté, dans cette vidéo, j’ai envie de vous partager :

• Ce qui amène à sentir que notre “marketing” est “lourdingue”

• Les conséquences néfastes à penser ça

• Comment s’assurer de remettre de l’élan et de l’envie dans tout ça !

Vidéo droit au but, sans chichi, et prête à l’emploi 😉

Alexandre

Valeurs réelle et perçue [1 minute de lecture bien investie]

Valeurs réelle et perçue [1 minute de lecture bien investie]​


Si vous offrez votre accompagnement, gardez ceci en tête :​

Il y a une vraie différence, importante à intégrer dans ce qu’on appelle “valeur”.​

Il y a bien sûr la valeur RÉELLE, destinée à vos client.es.​
C’est ce que vous proposez, ce que vous avez de mieux à offrir, les résultats et la transformation que vous apportez.​

Ensuite (ou plutôt avant) vient la valeur PERÇUE, destinée à celles et ceux qui vous suivent.​
C’est elle qui fait passer à l’action. ​
Ça façonne comment ceux à qui vous vous adressez vous perçoivent.​
Ça n’a rien à voir avec la qualité intrinsèque de votre accompagnement.​

Et c’est souvent là où ça bloque, malheureusement.​

Vous êtes excellent.e dans ce que vous offrez ?​
Dites-le.​
Montrez-le.​
Clamez-le !​

Assumez votre positionnement.​
Pour gagner en clarté.​
Donc en certitude.​
Et ainsi mieux vendre vos services…​
Et mieux vivre de votre activité.​

Vous coincez sur ces points cruciaux ?​
J’ai exactement ce qu’il vous faut :


https://calendly.com/alexspiga/echange​

Alexandre

Publier, tout donner… Et ne rien récolter (ça vous parle ?!)​


Bon, je ne vais pas vous l’apprendre.​
Un bon vieux profil Facebook reste un moyen sûr de décrocher des clients pour ses accompagnements

Vous avez peut-être suivi une formation sur “bien maîtriser l’organique” et vous pensez être calé.e sur le sujet.​

Alors vous publiez, publiez, publiez.​
Vous obtenez quelques likes, ça a l’air de plaire.​
Mais souvent, ça s’arrête là.​

Ou alors les appels obtenus se font au forceps (!) et vous passez 1h30 à tenter de convaincre la personne au bout du fil.​

Cette boucle se répète, semaine après semaine.​
Et vous finissez par vous dire qu’il y a un problème.​
Sauf que ce que je décris ne sont pas des problèmes.​
Mais des conséquences.​

Conséquences de bases trop survolées, négligées, voire méprisées.​

Alors, si vous vous retrouvez dans ce que je partage (et que j’ai vécu), lisez bien ceci :​

Le jour où vous comprendrez, intégrerez plus en profondeur que :​
On achète la solution à un problème précis et mis en avant,​
Du contenu sans âme, émotion, connexion ne vaut pas grand chose,​
Il s’agit d’affiner et d’éliminer plutôt que d’ajouter. ​

Là, votre contenu visera juste.​
Votre message deviendra plus fluide.​
Vous récolterez peut-être moins de like mais entrerez dans la tête de vos prospects.​

Un message juste, ce n’est pas si compliqué que ça.​
Et la beauté est là.​

Dans mon programme Croissance & Flow, on s’attelle à ces bases.​
Je gonfle mes clients avec ça (ils me le disent).​
Mais parce que je sais que ça marche (ils me le disent aussi !).​

Les bases ?​
Être… Définir son positionnement fluide et aligné avec qui tu es pour devenir magnétique.​
Faire… Utiliser une stratégie simple et qui te correspond afin de vivre une croissance saine, congruente et écologique pour toi – à ton rythme.​
Avoir… une activité profitable, qui a du sens, dont tu es fier.e et grâce à laquelle tu vis sereinement.​

Je sais, ces mots sont vus, revus, galvaudés.​
Je m’en fous.​
Car j’y crois profondément et je sais que ça passe par là.​

Dans cet accompagnement, on validera ensemble et pour de bon ce petit quelque chose qui vous fait défaut :​
Un positionnement juste. ​
Une offre qui fait sens.​
Avec parcimonie et fluidité.​
Pour viser croissance et flow.​


Intéressé.e ?​
Vous savez quoi faire​

Vous avez des thématiques de coeur et un quelque chose en plus ?


[Construire une offre en s’appuyant sur ses compétences]​

Maintenant, dans le domaine du coaching et de l’accompagnement, il est plus ou moins admis qu’une offre ne peut plus être générale​
(même si je vois encore trop de “je t’aide à gagner confiance en toi / casser ton plafond de verre”, mais ca sera le sujet d’un autre contenu).​

Mais au fait, à quoi ça tient, au final, de créer une offre ?​
Vous le savez…​

• Comprendre les fameux points A et B de cette personne qu’on souhaite accompagner.​
• Définir les 3 à 5 étapes par lesquelles elle devra passer.​
• Peaufiner la promesse, en phase avec ce qu’elle veut ultimement.​

En théorie, facile donc.​
En pratique, pour rendre le tout vivant, vibrant, fluide, il s’agit de ne pas oublier un petit quelque chose…​

Ce qui vous anime.​

Alors.​
Je ne vais pas tomber dans le cliché de “suivez votre passion et ça ira » car ce n’est pas juste.​
Ceux qui balancent ça mentent – et le savent.​
Ou alors ils n’ont rien compris – et là, il y a un petit problème…​


Mais gardez ça bien en tête :​
A offre (promesse, donc) égale, on partira toujours chez quelqu’un qui nous inspire le plus.​

Vous souhaitez inspirer celles et ceux que vous voulez accompagner ?​
Soyez inspirant.es !​


“Mais comment faire ?!”, se demande, mi- effrayée mi-paralysée Marie-Chantal. ​
Simple.​

  1. Regardez ce que vous aimez faire quand personne ne vous regarde ou quand vous n’avez pas la pression de “vendre à tout prix”.​
  2. Vous ajoutez ça dans votre offre.​
  3. Vous communiquez dessus ​
  4. Vous gérez peur et enthousiasme ! Quand ces deux émotions sont là, c’est que c’est le bon chemin à suivre).​
  5. Et vous vendez. Avec plaisir et fluidité.​


    Mes appels clients se terminent souvent avec “…c’est bon, je sais ce que j’ai à faire…”.​
    Car quand ça connecte, le reste devient limpide. ​
    Et les résultats suivent.​

    C’est ça la force d’un accompagnement qui mêle coaching sur la personne et expertise marketing.​


    Comme j’applique ce que je dis​
    (car la congruence, ça se travaille et ça aide à une bonne posture il paraît 🙂 )…​

    Je suis franchement excité par ce programme qui démarre début juin :​
    Entouré d’une super coach aux blagues ravageuses.​
    En petit comité (8-10 personnes max).​
    Qui offre du coaching sur l’humain et de la strat’ accordée à l’entrepreneur.​

    Pour un vrai changement.​
    Concret, tangible.​
    Et à la fois si subtil et précieux.​

    Si vous avez déjà vendu votre offre mais trop souvent au forceps.​
    Si vous avez déjà donné avec une formation industrielle et cherchez plus d’humain, de proximité et d’écoute.​
    Si vous sentez qu’un petit quelque chose manque sans trop savoir quoi.​

    Croissance & Flow est taillé pour vous.​


    (Les premières places sont déjà parties alors que je n’ai pas encore communiqué dessus)​


    Alexandre​

Les oui et non qui changent ta vie​


​Il y a quelques jours j’ai demandé sur mon profil Facebook quand était la dernière fois que vous avez dit « non », en tremblant mais en sachant que c’était pour le mieux, et pourquoi.​

J’ai eu de beaux partages et des réponses inspirantes !​


Pourquoi cette question ?​

Car j’ai pris le temps d’y répondre lors de ma semaine au vert en Géorgie​
(pays à la campagne magnifique !).​

Ce à quoi je souhaite dire oui et ce à quoi je suis déterminé à dire non.​
Pour aller encore plus vers une vie par design et non par défaut.​
Pour profiter plus du chemin et du “process” (le fameux !).​

J’ai ainsi validé mes priorités :​
Ma petite famille​
Mon activité et mes projets et avec elle ma croissance – car elles sont le garant de…​
Ma liberté – avec la définition que je lui donne​

Et mis la lumière sur les oui et non à tenir :​

• Des “non” de toutes tailles…​
Des petits mais qui polluent le quotidien (zoner sur Twitter, des pauses mal respectées…)​
Des grands impactants (un dont je parlerai bientôt, déborder mes journées de travail…)​
Les choix par défaut, qui ne servent pas ma vie que je projette​

• Et des “oui” enthousiasmants…​
Une routine matinale revue (lecture, écriture, affirmations…) ​
Un vrai temps de réflexion par semaine, dans un bel endroit au calme​
Un espace de créativité… ​
La vie par design​

(Ha, oui, je suis en train de lire Essentialism de Greg McKeown – excellent bouquin que je recommande et qui aide à ce genre de réflexions !)​


Bon, maintenant, je ne vais pas faire le classique “online” à me montrer plus beau que je ne le suis comme on peut le voir ailleurs.​
Ces changements ne vont pas s’opérer du jour au lendemain.​
Peut-être que je ne les tiendrai pas tous en même temps.​
Ca va demander de l’intention, de l’attention et de la conscience.​


Mais je suis enthousiaste à cette idée !​
Et j’ai envie de m’y engager.​
Pour moi. Mon petit bout. Mes proches. Mes clients. Ceux qui me font confiance.​


On avance ensemble ?​
Un petit “oui” ou “non” sur lequel vous vous engagez ? ;)​


Alexandre​